The Illusion of Deception

Le mois dernier sortait le dernier album des Hoosiers, The Illusion of Safety que j’attendais avec impatience, trois ans après la sortie de l’excellent The Trick To Life ou l’on découvrait l’univers odd pop du trio mené par le sautillant Irwin Sparkes. Un album qui fait certainement parti de ceux qui ont usé mon iPod en 2008, ainsi mes espérances concernant son successeur étaient donc très grandes.

Des attentes qui devaient surement être beaucoup trop immenses, car l’essai ne s’est pas transformé avec The Illusion Of Safety. Le timbre si particulier du chanteur Irwin Sparkes ne suffit plus à nous surprendre et les mélodies sont fades et sans intérêt. Les titres s’enchaînent et la déception s’agrandit au fur et à mesure. Le synthé qui, fut visiblement le joujou des musiciens, semble servir de fil rouge tout au long de cet album sans cohérence.

Comment après un album aussi créatif tel que The Trick to Life , avec des titres aussi sublimes ( A Sadness Runs Through Him) qu’addictifs (Worst Case Scenario), les Hoosiers ont-ils pu tomber dans un album d’une telle vacuité et surtout de mauvais goûts (les influences électro dance des années 90 vous aurez pu sérieusement vous en passez.).

Malgré tout rien n’est perdu, certains titres peuvent être sauvés du lot comme le très planant, Devil’sIn The Detail, qui me rappelle Clinging On For Life, l’engagé Sarajevo et l’entraînant Choices qui je dois le dire est un excellent single pop.

Je ne cesse de me répeter que ceci n’est qu’une erreur de parcours et que les anglais sauront rebondir sur un troisième album digne des Hoosiers.

Allez je retourne écouter The Trick To Life tiens.

Retrouvez ma chronique du lundi su StartrackCrush!

Publicités

3 réflexions sur “The Illusion of Deception

  1. Je te trouve un peu dure quand même 😉 …
    C’est vrai qu’il n’est pas aussi intéressant que « The Trick To Life » mais les mélodies restent malgré tout accrocheuses sur les deux tiers du disque. Ce qui m’a beaucoup surpris à la première écoute c’est surtout leur côté disco/dance qui est clairement beaucoup plus présent et pas toujours du meilleur goût je te l’accorde (par ex. « unlikely hero »).
    Après je trouve qu’il souffre surtout de la même tare que l’opus précédent, dans la mesure où le disque peine à arriver au bout de ce qu’il a à dire – le tout s’essouffle encore trop vite, mais on peut quand même y jeter une oreille non ?

    • Oui, je suis dure et c’est parce que j’adore les Hoosiers que je me devais de lancer ce petit coup de gueule.
      Et ce côté disco/dance je le trouve justement beaucoup TROP présent et faire mumuse avec le clavier sorti du grenier ils auraient pu vraiment s’abstenir de nous le faire part tout l’album enfin surtout toute la première partie de l’album.

  2. Pingback: Tweets that mention The Illusion of Deception « Chronik music -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s